Trois alternatives pour nettoyer ses oreilles

Trois alternatives pour nettoyer ses oreilles

juin 8, 2018 0 Par Edmond De la Baugaudière
À l’horizon 2020, les coton-tiges présentant des bâtonnets en plastique seront interdits en France. Afin de remédier à cette perte, il est grand temps de trouver de nouveaux moyens de nettoyer ses oreilles. Dianazenn nous présente trois techniques efficaces à l’aide d’eaux ou d’huiles.

L’oreille en quelques mots

Prendre soin des oreilles, c’est primordial. En préambule, Dianazenn nous rappelle que cet organe du corps est constitué de trois parties plus ou moins fragiles, que sont l’oreille externe, l’oreille moyenne et l’oreille interne. Le nettoyage ne s’intéresse qu’à la partie extérieure de l’organe, sinon gare aux lésions ! L’oreille externe est en effet l’endroit où est produit et où s’accumule le cérumen. C’est là qu’il faut agir afin d’enlever l’excédent.

Les sprays auriculaires

Bien connus depuis notre enfance, puisque très recommandés par les pédiatres, ces produits s’utilisent de manière régulière dans le cadre d’un nettoyage courant et non invasif du conduit auditif externe de l’oreille. Le cérumen est fluidifié, dissout pour être mieux évacué. Le produit laisse également un film protecteur dans le canal, particulièrement efficace pour protéger l’oreille à l’avenir.

Le spray auriculaire s’utilise par l’intermédiaire d’une à deux pulvérisations. Le principe est de laisser reposer jusqu’à une minute puis de pencher la tête pour veiller à une extraction naturelle du cérumen.

Les huiles ramollissantes

Lorsque le cérumen est dur, notamment dans le cas de bouchons d’oreille, ces huiles jouent un rôle d’adoucissement et de fluidification. Un mélange d’eau tiède et d’huile minérale, d’olive ou d’amande douce, chauffée à la température du corps, est inséré dans le conduit auditif externe pendant une durée de dix à quinze minutes, et cela jusque trois fois par jour.

L’idée essentielle est de faire couler progressivement le bouchon de cérumen en-dehors de l’oreille, tête sur le côté après la pose du produit. On nous rappelle avec du bon sens qu’il est possible d’utiliser, en complément, une poire auriculaire, accessible en pharmacie, afin de déposer le liquide de manière douce dans le conduit auditif externe.

L’eau oxygénée

Tout aussi recommandée pour venir à bout des bouchons d’oreille, cette eau à 3% présente un pouvoir de dissolution. On l’applique 2 minutes afin de diluer le cérumen accumulé de manière excessive, en pensant pourquoi pas à masser délicatement le lobe de l’oreille afin de ne pas figer le liquide au même endroit.

Dianazenn vous recommande toutefois, avec justesse, de diluer l’eau oxygénée avec de l’eau tiède à parts égales dans un verre, puis de laisser agir 5 minutes. En penchant la tête sur le côté à l’issue de cette période, puis en séchant délicatement, le conduit auditif sera assaini.